La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.
Contenu

BAGOT Clément

BURY Pol

CLAVE Antoni

CURLING Terry

DADO

DEUX Fred

DUBOIS Lou

DUBUFFET Jean

GIAI-MINIET Marc

GUINAMAND Cristine

GROBORNE Robert

KIJNO Ladislas

LINDSTROM Bengt

MARIS Maude

MIRO Joan

MOCQUET Marlène

MORI Keita

PENK A R

Ernest PIGNON ERNEST

PIZA

RAINER Arnulf

RAMNICEANU Stephan

Lionel SABATTE

de SAGAZAN Olivier

SPOHN Quentin

TAPIES Antoni

TOGUO

VELICKOVIC Vladimir

VIALLAT Claude

VRANKIC Davor

ZONDER Jérôme

Né en 1964

Agrégé en Arts Plastiques

Professeur à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d’Arts  Olivier de Serres (Paris).

 

« On peut noter dans mon travail une tension entre chaos et ordonnancement au même titre qu’entre signe et image. On trouve dans ma peinture l’obsession de l’ailleurs. La métaphore du peintre voyageur sert d’accroche à tout cela mais qu’on ne s’y trompe pas, elle sert surtout de porte ouverte sur des mondes parallèles qui deviennent à leur tour des thématiques obsessionnelles : je citerai notamment l’arche et la pirogue, les bestiaires fantastiques, les parades et mascarades, les sanctuaires alvéolés, les chemins mayas et les enchevêtrements peuls. Mes sources d ’inspiration sont liées à ce qui stimule les sens et la mémoire : un parfum, une voix, une lecture, un lieu, un voyage sont autant de déclics pour mon travail.

L’ego et l’intime se sont mêlés à l’ailleurs. Le besoin vital de « se » voyager. Mon travail est une sorte de figuration onirique, j’oserai dire de figuration syncrétique ! »

 

« L’esthétique de l’abondance. »

« Sa peinture a la saveur d’une cuisine hautement aromatisée … Le dépaysement chez lui n’est qu’un prétexte à l’embrasement … Il reconstruit le monde à la mesure des rêves les plus hardis de l‘homme, peignant jusqu’aux bruits de la rue, jusqu’aux senteurs d’épices, jusqu’aux sensations gustatives. … Ses carnets de route ne sont en fait que des « inventaires d’inventeur ».  … Une jubilation sans fin. »

Luis PORQUET, Ecrivain

Contenu